NON-CLASSE

Pourquoi le blog prend la poussière

Bientôt trop semaines sans nouvelles et je suis profondément surprise de constater que les visites sont toujours aussi régulières. Aussi, j’ai décidé d’éclaircir cette sombre affaire.

Constat : Couleurs d’été commence sérieusement à prendre la poussière.
Qu’ai-je envie de faire? : Tenir mes engagements envers moi-même et envers vous; tirer le blog vers le haut
Quel est le problème ?: Il m’est impossible de tenir mes engagements.
Quel est le vrai problème ? : Mes peurs me bloquent.
Solution ? : les identifier afin de savoir contre quoi me battre.
Quelles sont-elles ? :

1. La peur d’échouer
Peur de l’échec en lui-même, c’est-à-dire de placer de nombreux espoirs en quelque chose et tout voir s’écrouler.

2. La peur de l’inconnue
Où vais-je? Où en serais-je dans 10 ans ? Pourquoi Est-ce que je remets soudainement tout en question?

3. La peur de ne pas plaire

Les idées originales j’en ai, je les note, j’y pense, j’élabore des stratégies de mise en place parce que j’ai l’âme d’une working girl comme ma courageuse Maman et les connaissances techniques nécessaires (maîtrise de logiciels de montage, de retouche photos/vidéos, de codage…). Je suis tout de même consciente de mes capacités alors quel est le problème ?« Je suis trop passive, trop paresseuse » pourrais-je répondre et comme j’aurais tord je saurais que ce n’est qu’une excuse pour fuir encore. Qui ne l’est pas ? Et dans ma situation ce n’est pas un problème majeur : je paresse parce que je me laisser aller; parce que côté gènes, nous sommes assez tenaces dans la famille.

J’ai simplement peur de m’investir à 100 % et que ça ne fonctionne pas, que ça ne plaise pas au sens large du terme. C’est-à-dire non pas la peur des critiques (après tout s’il y a des critiques surtout négatives c’est bien que ce qu’on fait est assez intéressant pour être détesté) mais parce que « personne ne le fait »,« personne ne connaît » :

« Tout le monde tient un blog d’une telle façon, écrit de telle façon, poste telle sorte d’articles et telles photos… Pourquoi veux-tu toujours tout faire différemment ? »

Je n’ai jamais aimé suivre les gens. Mon rêve : être une working girl (et une base de donnée digne de ce nom); ma spécialité : je suis une base de donnée productive. Je dois mon imagination/ma créativité à mon Papa bédéiste, mon fort caractère, mon endurance et persévérance morale à ma Maman et ma petite culture à ma curiosité. Autrement dit, pourquoi ne pourrais-je pas lancer une nouvelle façon de blogguer ? J’ai définitivement décidée d’exploiter mes ressources/idées ou quelqu’un d’autre finira par me piquer mes idées.

Voilà pourquoi le blog prend la poussière et voilà pourquoi tout sera différent prochainement. J’espère que vous continuerez à me suivre.

Prochainement : Couleurs d’été : le big bang ou comment Couleurs d’été reflète ma personne toute entière.

Mille baisers,
Jorgie.

Publicités

5 réflexions sur “Pourquoi le blog prend la poussière

Quelques mots doux ? ;) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s